28ème édition du salon champenois du véhicule de collection – Amateurs Club CG

28ème édition du salon champenois du véhicule de collection

Écrit par Guillaume CHIARTANO

Marque mise à l’honneur : MG
Thème : Quel cirque !
Quelques chiffres d’après LVA : 33 000 visiteurs
567 exposants dont 140 associations
30 000m2 d’exposition

Ce salon se déroule sur 2 journées et permet à tous les passionnés de véhicules de collection de se retrouver sur une manifestation exceptionnelle de par sa densité. En effet je découvrais pour la première fois ce « salon champenois » et j’ai été tout de suite surpris par la quantité de « ferrailles » mise en vente par de nombreux vendeurs. La partie extérieure du parc des expositions est utilisée à 110 % par des déballages exceptionnels de pièces, articles vintage… : que du vieux et très peu de marchands de pièces neuves refaites. C’est le paradis du chineur !

Repartir de REIMS sans rien avoir acheté : IMPOSSIBLE !!! Le temps merveilleux de ce week-end a certainement contribué à rendre ce salon inoubliable.
Les 3 halls étaient quant à eux composés majoritairement de stands de clubs ainsi qu’encore quelques pièces.
Après avoir été reçu très agréablement par la famille GROSSELIN le Jeudi dans l’après-midi, nous nous sommes rendus le Vendredi matin, dès 9h00, au parc des expositions de REIMS.
Nous étions en convoi exceptionnel : le matériel pour le stand AMILCAR dans un camion, le matériel pour le stand AMATEURS CLUB CG dans un autre, notre CG dans sa remorque et le SIMCA 1200S de Jean-Luc GROSSELIN pour présenter sur le stand SIMCA BERTONE !!!

Après avoir réparti tout le matériel sur les différents stands nous avons commencé à monter le nôtre, avec l’aide bien entendu de notre président Cyril GROSSELIN, Roland RENAUD, Jean-Luc GROSSELIN dit « le sanglier », Guy CHIARTANO et moi-même. Nous découvrons malheureusement que notre belle décoration de stand va être étouffée par les 2 stands voisins qui montent leurs déco à plus de 2.5 mètres ! C’est notre CG 548 spider qui est à l’honneur sur le stand champenois cette année.
Malgré ses petits 18m2, le rendu final est très bien et nous avons eu beaucoup de succès durant tout le week-end.

Le stand terminé, pour nous, c’est le moment maintenant de faire un premier tour des pièces à l’extérieur. 3 heures après, nous n’en avons vu que la moitié… ! Malgré cela, chacun revient avec les bras pleins de bonnes affaires ! Ce montage fini nous repartons sur TERMES pour la première soirée.

J’en profite pour remercier Christiane GROSSELIN qui a énormément travaillé dans l’ombre pour nourrir et abreuver toutes ces bouches bavardes ! Johanna nous a également gâtés avec tous ses desserts fabuleux dont les fameux choux à la vanille ! MERCI à vous 2 !
Nous sommes repartis le Samedi matin à 8h00, plus légers, pour arriver assez tôt avant l’ouverture des portes à 9h30. Nous avons bien fait car le salon champenois c’est pire que dans les zones commerciales le dernier week-end avant Noël…!

Au regard de ce nombre de visiteurs nous nous précipitons pour finir le tour des pièces détachées avant l’assaut. Nous découvrons à notre arrivée sur le stand plusieurs petits mots humoristiques écrits par la famille CHARAVIN, Florence et André que nous allons bien entendu voir pendant la journée. Celle-ci fut la plus dense.
Nous avons vu de nombreux membres du club, de multiples passionnés de notre marque préférée et également d’anciens pilotes de CG comme M. DUCHESNE. Notre stand fut le lieu de passage quasi obligatoire de tous les épris de la marque CG qu’ils soient issus de nos rangs ou du « canal historique »… Nous avons pu partager de très bons moments entre enthousiastes autour d’un verre et de merveilleuses gaufres belges apportées par nos amis Guy et Viviane BAUM.

Bien fatigués mais heureux nous rentrons pour dormir un peu avant la dernière journée.
Le Dimanche a été plus calme car les chineurs sont plutôt du Samedi, le « Jour du Seigneur » étant plus celui des touristes. Nous avons encore, à de nombreuses reprises, rencontré des membres et d’autres passionnés.

18h00, l’heure du remballage. Déjà ! Nous décidons de prendre notre temps car c’est l’affluence. Malgré tout, l’espace se libère rapidement et après avoir failli mourir asphyxié par les effluves d’une grosse américaine (une voiture bien sûr !) nous finissons le rechargement avec pour objectif de préparer au mieux le chargement d’un fourgon pour le salon d’AVIGNON, 15 jours après. Si je dois conseiller un salon à un passionné de véhicules de collection c’est à coup sur celui de REIMS que je citerais pour son volume de pièces détachées et de marchands que l’on ne voit pas sur d’autres salons.